11 avril 2020

Biro, toujours en insécurité avec les hors-la-loi

C’est le quatrième cas de braquage ciblé qu’enregistre l’arrondissement de Biro dans la commune de Nikki au cours de cette année. Les faits remontent dans la soirée du mercredi 08 avril 2020; deux jeunes originaires du Ouenra, abord de leur moto Bajaj, en provenance du village de Massiagourou rentraient chez eux quand ils ont été la cible de deux gangsters sur l’axe Biro -Massiagourou à moins d’un kilomètre de Biro. Ces deux malfrats ont braqué leurs lampes torche à leurs victimes empêchant leur visiblité et sorti leurs coupe-coupe et armes à feu de fabrication artisanale pour réussir leur coup. Face à leurs bourreaux, les deux jeunes sont tombés et pris leurs jambes au coup abandonnant leurs moto aux mains de leurs agresseurs. Et ce n’est pas fini. Un autre motocycliste revenant dans la même direction est allé tomber par inattention dans leur maille. Mais ce dernier a réussi s’échapper à ces disciples de la facilité qui ont tiré à balle réelle sur lui au pied. Le motocycliste rescapé n’a eu la vie sauve qu’après avoir franchi la porte de Biro où les populations lui étaient venues à la rescousse et le conduit à l’Hôpital de zone SOUNON SERO de Nikki pour les soins d’urgence. Ce énième cas de braquage intervient après celui du 06 mars 2020 qui a coûté la vie à un conducteur de taxi-moto Zémidjan juste après le poste de péage de Sarawondo à Biro; toute chose qui démontre la système sécuritaire souffre d’une défaillance chronique et qui mérite d’être revu.

Biro centre
Embranchement Massiagourou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *