24 octobre 2017

DEUXIÈME TOURNÉE STATUTAIRE DES CHARGÉS DE MISSION DU PRÉFET DU DÉPARTEMENT DU BORGOU DANS LA COMMUNE DE KALALE, CE JEUDI 19/10/2017.

C’est la salle de délibération de la mairie qui a servie de cadre à cette séance d’échanges.Etaient présent à cette séance, le Maire de la commune Mr Guéné OROU SE, ses adjoints, les Chefs services déconcentrés de l’État,les Chefs services de la mairie, les secrétaires d’arrondissement, et la société civile.Après les mots de bienvenue du Maire suivi de l’ouverture de la séance, l’honneur est revenu aux Chargés de Mission du préfet (Messieurs ADAM Zacharie et LEMOU S. Ephraïm )d’entretenir les participants à travers un exposé, sur le Décret portant organisation et fonctionnement de l’administration départementale, les rôles et missions des Chargés de Mission du Préfet.
IL ressort de cet exposé,que le Préfet du Département est assisté de collaborateurs appartement au corps des Administrateurs Civils et siégeant au chef lieu du département et sont appelés Chargés de Mission.
Ces derniers exercent pour le compte du Préfet le pouvoir de tutelle dans un ressort territorial regroupant au plus trois commune. IL collaborent avec le Préfet dans l’exercice de ces fonctions de coordination des services déconcentrés de l’État.Sous le contrôle du Préfet, le chargé de mission, dans les communes dont il a la charge :
–Assure la représentation territoriale de l’Etat.
–Veille au respect des lois et règlements
–Concourt au maintien de la sécurité et de l’ordre public.
–Anime et coordonne l’action des services déconcentrés de l’État dans la mise en oeuvre des politiques nationales en matière d’aménagement du territoire.
–Participe à l’exercice du contrôle administratif, du contrôle de tutelle et conseille les responsables et les membres des organes communaux.
Après cet bref exposé les Chargés de Mission ce sont attelés à un autre exercice, celui de s’informer sur l’état de la collaboration entre l’autorité communale et les Chefs des services déconcentrés de l’État ,le fonctionnement du conseil communal et des commissions permanentes (car un dysfonctionnement à ce niveau fait perdre à la commune en moyenne 900 000 Fcfa.) ainsi que la mise en oeuvre des recommandations de l’audit FADeC 2016.À ces préoccupations, aucune insuffisance n’a été notifiée. Cette séance de travail a été aussi une occasion offerte aux différents Chefs services et autorités présents de se prononcer par rapport à un certain nombre de difficultés rencontrées dans l’exercice de leur fonction.Ces difficultés ont nom :
1/ La dégradation très avancée de la route inter État RNE 10 (à quand le début des travaux de bitumage),et des pistes de desserte rurale.
2/ La situation de la prolifération des piqueurs sauvages (humains et animaux)
3/ L’ insuffisance de personnel soignant qualifié dans la commune. (un seul Médecin pour plus de
200 000 habitants)
4/ Absence d’un véhicule de supervision et d’une ambulance pour le Centre de santé communal ;
5/lnsuffisance d’équipements au laboratoire du Centre de santé communal
6/Absence d’un véhicule de commandement pour la police.
7/ l’insuffisance d’enseignants qualifiés dans la commune.
8/ La situation des candidats sans actes de naissance qui doivent prendre part aux examens du CEP 2017/2018.
9/ Le manque d’un dispositif adéquat pour le renforcement du plan d’aménagement de la forêt classée des trois rivières,qui est menacée.
À toutes ces préoccupations, quelques éléments de réponses ont été apportées. Néanmoin,les Chargés de mission ont promis rendre compte à l’autorité de tutelle, qui dans sa tournée statutaire prévue pour le mois de Novembre prochain en tiendra compte absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *