4 août 2018

La commune de Kalalé aux couleurs de la fête du 1er Août

Les populations de la commune de Kalalé ont célébré ce mercredi 1er Août 2018,le 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.C’est la place du grand marché de la localité qui a permis de cadre aux manifestations entrant dans le cadre de cette fête.Après le dépót de gerbe par l’autorité communale à l’ancien commissariat de Kalalé,s’en est suivi la revue de troupe suivie du salut des conseillers communaux et locaux.Le Maire Guéné OROU SÉ dans son discours bilan a fait le point des actions menées sur tout le territoire communal,celles en cours de réalisations ,les difficultés de la commune et la formulation des doléance afin de relever leurs attentes.Parti des infrastructures, économiques,marchandes,scolaires,routières,sanitaires et hydrauliques,l’autorité communale estime qu’un pas a été franchi par la commune mais néanmoins beaucoup restent à faire.C’est pourquoi il invite les populations de sa commune à taire les querelles intestines et parler développement.Le défilé militaire et civil,les divers jeux et animations,la remise de prix aux lauréats de ces différents jeux et la restauration ont mis fin au protocole de cette fête.Le match de football qui a opposé l’équipe de Kalalé à celle de Libantè qui s’est soldé par un score lourd de 5 buts à zéro en faveur de Kalalé et les animations des artistes Freekbanth et Amidou Bouro sont les autres temps fort de la fête du 1er Août à Kalalé.Il faut signaler,la veille,les populations de la cité des BIO MANSA ont eu droit à une prestation des orchestres traditionnels et locaux de la commune dans le cadre de la nuit de l’indépendance.

Le maire de Kalalé entouré des Commissaires de Kalalé centre et de Derassi.
Kadidjath DEMON DJEGGA, PAM Kalalé
SABI SIDI WOROU, DAM Kalalé.
Le Maire de Kalalé procède au dépôt de gerbe.
Le défilé militaire marque les manifestations.
Le défilé civil était aussi au rendez-vous.
Les Étudiantes espagnoles étaient également de la partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *