29 mai 2018

Quand la tradition garde toujours sa place dans l’aire culturelle Baatonnu et Boo

La valorisation de nos valeurs endogènes à travers nos Pratiques, nos us et coutumes doit être une affaire de tous notamment les filles et fils de l’aire culturelle Baatonnu et Boo. Quelque soit son niveau de responsabilité, toi fille et fils de la civilisation Baatonnu, le respect à tradition et à l’empereur doit être le chemin de la raison, que dis-je le bon sens. Et cela me rappelle le 19 Mai 2018, lors de sa tournée de vulgarisation du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) dans la 7eme Circonscription electoréle, le Député Robert GBIAN, 2eme Vice-président de l’Assemblée Nationale et fils de l’aire culturelle Baatonnu et Boo s’est conformé à la tradition et aux principes de la royauté lesquels principes voudraient que les fils de la cour impériale s’incline devant l’Empereur, le Sinaboko, Chef suprême des Baatombu. Le Général GBIAN l’a fait à l’Empereur SABI NAINA 3 oubliant la qualité de la tenue qu’il portait. La tradition reste et demeure à la Cité Impériale de Nikki.

Le Général GBIAN se confond au sol pour faire ses civilités à l’empereur Sabi Naïna 3 au nom de la tradition Baatonnu.

Un peu plus loin, j’ai découvert un merveille. Pour d’autres qui ne connaissent pas la culture Baatonnu et la vie de ses différents clans et lignées, cela pourrait leur apparaîtra du nouveau ou du moins du jamais vu. Il s’agit de cette jeune fille de la famille des « Ganku » qui accompagne l’animation d’un groupe folklorique lors d’un meeting politique à Gogounou dans l’Alibori. Là encore la valeur de la  tradition a triomphé.

Une jeune fille Ganku accompagne l’animation des groupes folkloriques à Gogounou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *