8 avril 2018

RÉCLAMATIONS DE LA DOTE APRÈS LE DIVORCE: UNE PRATIQUE EN VOGUE EN MILIEU GANDO DE KALALE.

C’est l’un des problèmes que gèrent les autorités de la commune de Kalalé. Il s’agit de la réclamation de la dote après le divorce. En effet, lorsqu’un divorce survient au sein d’un couple, il n’est pas rare de constater que le mari se soulève contre son épouse avec qui il a eu plusieurs enfants pour réclamer la dote. Chose apparemment curieuse; mais c’est une réalité. Oui, cela se passe en milieu Gando surtout dans la commune de Kalalé, dans le département du Borgou. L’on peut se poser la question sur l’origine de la cassure du foyer conjugal. La réalité est telle la plupart des hommes de cette communauté se marient soit une, deux ou trois femmes. Mais il se trouve que la première femme se trouve négliger lorsque le mari se marie à une seconde femme. Tous les privilèges sont toujours accordés à la nouvelle venue au détriment de la première, mère de plusieurs enfants. Celle-ci mesurant la distance créée entre elle et son mari se trouve aussi d’autres portes de sortie à la recherche d’un mieux être conjugal. Résultat; celle-ci se trouve, elle aussi, un autre amant, qui par la suite devient son mari. Dès lors s’installe une rivalité entre l’ancien et le nouvel époux. L’ancien mari de la femme menace le nouveau de lui rembourser la dote de sa femme qu’il a abandonné pendant plusieurs années après s’être trouvé une autre sous peine d’être tué. Cette situation devenue monnaie courante dans la commune de Kalalé a interpellé la responsabilité des autorités communales de la localité. Celles-ci, fatiguées de gérer tout le temps les mêmes problèmes, ont décidé de taper du poing sur la table en interdisant cette pratique. Une séance de sensibilisation a eu lieu dans ce sens à l’initiative du Maire OROU SEH GUENE. Les Chefs d’Arrondissement de Dunkassa, de Bouca et de Derassi ont saisi l’occasion pour expliquer à nouveau les conséquences de cette pratique sur l’avenir des foyers aux populations de Dunkassa à la faveur de la session ordinaire du Conseil d’Arrondissement de la localité ce 07 avril 2018. Aussi ont-ils profité pour rappeler l’interdiction du port d’armes notamment les coupe- coupe dont ils servent pour se régler les comptes.

Le CA Dunkassa Matchou DEMON préside la séance
Les participants suivent avec une attention le CA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *